LE COLLÈGE FINI, QUEL BAC CHOISIR ?

A partir de la rentrée 2019, les lycéens ne choisisent plus entre les trois filières L, ES et S, mais composent leur menu de baccalauréat « à la carte » Dès la seconde, le nouvel enseignement « sciences numériques et technologie » (1h30 par semaine) doit permettre à tous les élèves d’acquérir une culture commune sur l’histoire et les enjeux de la révolution numérique.

En classes de première et terminale, les élèves qui le souhaitent pourront approfondir cet enseignement et entrer de plain-pied dans la découverte de l’informatique, au travers de la spécialité « numérique et sciences informatiques ». Mais si ce parcours permet d’accéder plus facilement à l’ensemble des formations supérieures existantes, il n’est pas exclusif !

Une voie technique existe aussi : le BAC technologique STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement durable), option SIN (Système d’Information et Numérique), voire un Bac pro SN (Systèmes Numériques).

Et si vous n’êtes pas un profil scientifique ? Sachez que les métiers du numérique sont nombreux et ne sont pas réservés aux profils scientifiques. Les littéraires ont tout à fait leur place dans les métiers du référencement, par exemple.

 

BAC EN POCHE, QUELLE VOIE PRENDRE ?

De l’école d’ingénieur au BTS, en passant par l’université et les écoles privées ou encore par le biais d’un titre professionnel délivré par le Ministère du Travail, de nombreux chemins sont possibles. Votre choix devra s’effectuer en fonction de votre vision de la formation (plutôt “scolaire” ou déjà en mode projet), de votre volonté de poursuivre un enseignement général ou plutôt apprendre le code et le réseau, de votre envie de développer vos connaissances en mécanique et électronique, etc.

De toute façon, la majorité de ces orientations sont perméables et permettent à un étudiant ayant un BTS de poursuivre ses études s’il le souhaite. 

NOS CONSEILS :

  • Allez visiter les écoles pour trouver la formation qui vous convient (privée/publique, avec ou sans stages/alternances, ayant un rayonnement à l’international ou non, etc.).
  • Poussez à Bac +3, voire plus, pour aller au-delà des bases techniques et théoriques. Il est toujours bon de se spécialiser.