C’est possible et c’est le bon plan

Moins de candidats dans le numérique et plus d’offres d’emploi : devant une telle équation, les employeurs ont compris qu’il leur faut désormais recruter des profils différents. Et pourquoi pas vous ?

Les métiers techniques (développement et tests, pilotage opérationnel, conception et tests…) connaissent une véritable pénurie de candidats. Si les employeurs sont toujours nombreux à rechercher le “graal”, à savoir l’ingénieur informatique avec 3 à 5 ans d’expérience, ils sont aujourd’hui plus enclins à donner leur chance aux candidats en reconversion. C’est donc le moment d’en profiter pour vous tenter votre chance. La reconversion est possible quel que soit votre âge ou votre formation initiale. En revanche, si l’autoformation est courante dans les métiers du numérique, qu’on se le dise, elle est rarement suffisante ! Pas de panique, il existe forcément une formation courte ou un dispositif d’accompagnement, par Pôle Emploi ou autre, pour vous mettre à niveau techniquement, à condition que la motivation soit là ! En effet, il faut être conscient des sacrifices qu’impliquent une reconversion en termes de vie privée et de finances.

identité visuelle i-like-it

Vers qui se tourner ?

Vous hésitez encore à vous lancer ou, au contraire, votre projet commence à prendre forme mais vous ne savez pas par quel bout le prendre ? Suivez le guide…

Si vous voulez en savoir plus sur le secteur et les métiers du numérique, sachez qu’il existe une littérature florissante sur le web. Par exemple, les fiches métiers de l’Onisep, très synthétiques, peuvent vous aider, tout comme la chaîne Youtube d’ADN’Ouest où vous pourrez visionner des interviews de professionnels. Pour trouver des informations sur l’écosystème numérique des Pays de la Loire, prenez le temps de faire un tour sur le site web de Pôle Emploi ou sur celui de l’Observatoire Régional des Compétences Numériques.

Assistez à des réunions et testez votre envie sur le terrain

Que vous soyez demandeur d’emploi ou non, des réunions d’informations collectives sont régulièrement organisées sur notre territoire par Pôle Emploi ou par la Maison de l’emploi de Nantes Métropole. Rien de mieux que les vrais échanges pour pouvoir poser vos questions, écouter des expériences similaires à la vôtre, glaner toutes sortes d’informations pertinentes… N’oubliez pas non plus de vous rendre aux nombreux forums de l’emploi organisés un peu partout sur le territoire… Et, pour observer les professionnels en situation et, pourquoi pas, de tester le métier en conditions réelles, pensez à la Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel (PMSMP)  qui vous permettra, avec l’aide de votre conseiller Pôle emploi, d’affiner votre projet professionnel et de comprendre les compétences qu’il vous reste à acquérir. Ce « stage » de découverte du métier ou des conditions d’exercice d’un métier dans une entreprise peut durer jusqu’à 15 jours. Faites-vous connaître auprès des réseaux liés au numérique de votre région ou de votre ville, assistez à des webapéros ou à des meet-ups. Curieux et experts sont les bienvenus pour échanger sur les pratiques métiers…

Trouvez la formation idéale

Vous vous apercevrez sans doute qu’il vous sera nécessaire de passer par la case « Formation » avant d’être recruté(e). Ça tombe bien, le catalogue de formations liées au digital est vaste sur la région Pays de La Loire. N’hésitez pas à toquer aux portes des établissements de formation ! Ils seront à même de répondre à toutes vos questions sur les enseignements dispensés. La plupart des formations sont recensées sur le site du Carif-Oref ou sur celui de La Grande École du numérique. Sur ces sites, auprès de votre conseiller Pôle emploi ou de la Maison de l’emploi, vous trouverez également, de nombreux renseignements sur les aides financières disponibles. “C’est vrai qu’il existe une belle offre de formations sur notre territoire. En revanche, les demandes sont nombreuses et des prérequis sont parfois exigés”, prévient Ludovic Burlion, chargé de mission GPTEC filière numérique de la Maison de l’emploi de Nantes Métropole. “C’est pourquoi nous organisons, pour la 3e année consécutive, la Digital Job Ambition”. Au programme : ateliers d’initiation au code, design, gestion de projets, visites d’entreprises, coaching sur les techniques de recherche d’emploi… “C’est un parcours de plusieurs semaines pour celles et ceux que le numérique intéresse. Ils bénéficient ainsi d’un tremplin pour accéder à une future formation“. Pour en savoir plus sur cette initiative, c’est par ici !

Le trio gagnant pour maximiser vos chances de réussite

“Aujourd’hui, ce qui compte plus que le diplôme, c’est l’expérience, les qualités professionnelles et les softskills”, se félicite Caroline Jousset, chargée de recrutement régional filière numérique pour Pôle Emploi. “C’est pourquoi, nous identifions, parmi nos demandeurs d’emploi, ceux auxquels il manque quelques compétences et nous leur proposons d’intégrer une formation, dispensée par une école reconnue. Celle-ci est adaptée aux besoins réels de l’entreprise qui recrute“. Ainsi se forme un véritable trio gagnant « Pôle Emploi, entreprise, Ecole » qui existe depuis plusieurs années sous l’acronyme un peu barbare de POEI ou POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi, Individuelle ou Collectif). “Avec ce dispositif, nous apportons une solution à nos clients, dans un contexte de pénurie de ressources“, témoigne Sabrina Blanchet, associée chez Externatic, cabinet de recrutement IT dans l’Ouest. “Nos clients sont extrêmement exigeants : ils veulent des candidats opérationnels immédiatement, avec une formation de haut niveau“. Or, aujourd’hui, ces candidats sur-convoités sont absents du marché, en forte tension. “Progressivement, nous avons réussi à faire sauter les verrous et les préjugés grâce à la mise en relation de candidats très motivés, auxquels il manquait quelques compétences, rapidement acquises lors du programme de formation de 400 heures. Le partenariat école, entreprise, Pôle Emploi fonctionne parfaitement. Ravis de leurs recrutements, les employeurs renouvellent l’expérience et arrivent enfin à pourvoir une partie de leurs postes avec des recrues super investies et motivées”.

Vous n’avez pas le bac ? C’est possible aussi !

Sans le bac, vous pouvez bénéficier d’une formation de 800 heures via l’aide au projet d’inclusion de compétences numériques (APICN). “Dans le cadre du Plan Investissement Compétences, nous venons de répondre à un appel d’offres pour proposer une Prépa Tremplin aux personnes éloignées de l’emploi“, signale Lucie Martins, chargée de projet à la Fondation Agissons pour l’emploi. “Durant deux mois, nous allons les accompagner pour les remobiliser, les former, leur donner les clés pour réussir les entretiens d’embauche. Avec, au final, une possibilité de CDI“. La première promo devrait commencer en septembre 2019.

Derniers conseils pour la route

Laissons à Sabrina Blanchet le soin de conclure cet article par de précieux conseils : “je recommande aux candidats en reconversion de préparer les réunions auxquelles ils se rendront, surtout s’ils savent que des professionnels, futurs recruteurs, seront présents. Ils pourront se renseigner sur l’entreprise, préparer des argumentaires sur ce qu’ils pensent pouvoir apporter à l’entreprise, comment ils comptent s’impliquer, leurs motivations. Il faut surtout oser ! J’ai en tête l’exemple de ce jeune boulanger qui est allé rencontrer le recruteur à la fin de la réunion. Le feeling est bien passé entre eux et il a été retenu pour suivre la formation. Il a beaucoup travaillé, s’est beaucoup investi… et il a eu le job ! Dernier conseil : Reprendre confiance, ne pas abandonner et poursuivre ses efforts pour être retenu lors des prochaines éditions !